Seconde Guerre Mondiale
 Soldats allemands emmenant un prisonnier américain
 



Accueil

Rapports d'évasion

Recherche historique

Articles

Les armées du monde

Contact

Liens externes


Conditions générales

Politique de confidentialité

 

 

  Ce site n'est pas un site officiel  
 

English

Rapports d'évasion

Lorsqu'un avion allié était abattu au-dessus d'un territoire sous contrôle ennemi, certains aviateurs trouvaient la mort, d'autres étaient fait prisonniers par l'armée allemande et d'autres parvenaient à s'échapper et rejoindre une zone sous contrôle allié. Lors de leur retour au Royaume Uni, ils étaient interrogés et on leur demandait de mettre leur histoire par écrit. Les rapports d'évasion concernant les aviateurs américains sont disponibles sur http://www.archives.gov/research/search/. Cependant, ces rapports sont des documents scannés et ne sont donc pas indexés sur les moteurs de recherche. De plus, la plupart sont manuscrits et parfois difficiles à lire. Vous trouverez ci-dessous quelques rapports que j'ai transcrits et traduits.

Ces rapports sont passionnants à lire. Chaque rapport est une petite histoire dans la grande Histoire. Chaque rapport nous raconte le courage de l'aviateur et le courage des français qui ont risqué leur vie pour lui venir en aide. Certains de ces rapports révèlent aussi la face sombre de la guerre: la collaboration, les supposés collabos lynchés ou exécutés sommairement par la résistance, les françaises qui ont eu le crâne rasé... Toutefois, nous retenons avant tout de ces rapports le courage exceptionnel de ces femmes, de ces hommes et de ces enfants qui ont pris des risques considérables pour aider les aviateurs en cavale. J'espère que la transcription et la traduction de ces quelques rapports nous aidera à ne pas oublier ces héros.
 

Nom Date Point d'atterrissage Commentaires
Capitaine Dal L. Hollingsworth 11 novembre 1942 Océan Atlantique Equipage secouru par un navire espagnol
Capitaine John L Ryan 6 mars 1943 St Jean Trolimon Récupéré par un avion dans un champ
Thomas Moffet 20 mai 1944 Arnouville les Mantes Caché par la famille Beton jusqu'à la libération
Private Robert A. Burks 6 juin 1944 Près de Ste Mère l'Eglise A rejoint le maquis
2Lt William E. Giffhorn 24 Juin 1944 Epône, Yvelines Caché jusqu'à la libération
Sgt William F. Koenig 24 Juin 1944 Goussonville, Yvelines Caché jusqu'à la libération
Capt Moses J. Gatewood 24 Juin 1944 Flexanville, Yvelines Evasion par l'Espagne
Captain Kenneth H. Powers 24 Juin 1944 Calvados Caché jusqu'à la libération
Sgt Willis H Hudson 24 Juin 1944 Calvados Caché jusqu'à la libération
S/Sgt Leo R Orifici 24 Juin 1944 Glanville, Calvados Caché jusqu'à la libération
T/Sgt Frank Garland Coon 11 juin 1944 Jouy Le Moutier, Val d'Oise A franchi les lignes alliées dans le Calvados
Sgt J.H. Nekervis 12 Juin 1944 Norville/St Maurice d'Etelan, Seine Maritime Caché jusqu'à la libération
Capitaine William M Davis 7 juillet 1944 30 km au NO d'Orléans Caché dans le camp de la forêt de Fréteval
T/Sgt F.C. Moyer 8 Juillet 1944 Saint-Saire, Seine Maritime Caché jusqu'à la libération
Lt Myron E. Sabin 8 Juillet 1944 Saint-Saire, Seine Maritime Caché jusqu'à la libération
F/Lt E.H.E Hearn 7 Août1944 La Frenaye, Seine Maritime Caché jusqu'à la libération
Sgt W Johnson 7 Août 1944 La Frenaye, Seine Maritime Caché jusqu'à la libération
F/Sgt Arthur Robson Meredith 7 Août 1944 La Frenaye, Seine Maritime Caché jusqu'à la libération


Risques encourus

Ci-dessous un avis paru dans la presse et que m'a fait parvenir Didier Masfrand. Cet avis nous rappelle les risques encourus par les français qui aidaient les aviateurs alliés.
 

Avis publié dans la presse sous l'occupation allemande

AVIS

Les dispositions suivantes sont de nouveau rappelées à la population:

Il est interdit de dissimuler aux recherches, d'héberger ou d'aider de toute autre façon des personnes appartenant à une force armée ennemie (notamment des membres d'équipage d'avions ou de parachutistes ennemis) ou des agents ennemis.

Il est également interdit de s'approprier, de transmettre, de détruire ou même de toucher des avions atterris ou tombés, des parties d'avions gisant au sol, du matériel provenant d'avions ou quelque objet que ce soit jeté par des aviateurs. De plus, une telle découverte devra être déclarée sans délai au service le plus proche de l'armée ou de la police allemandes ou au service administratif ou poste de police français le plus proche.

Quiconque aura contrevenu aux prescriptions ci-dessus s'exposera à être traduit devant un tribunal de guerre allemand et puni des peines les plus sévères et même, le cas échéant de la peine  de mort.

Quiconque aura déclaré la découverte d'un avion tombé ou ayant effectué un atterrissage forcé ou la découverte de parties d'avions à des services cités ci-dessus, avec indication exacte de temps et lieu permettant d'établir de manière irréfutable la chute d'un avion sera récompensé dans le cas ou un avion pourra être saisi à la suite de cette déclaration. De même seront récompensées les personnes ayant déclaré du matériel jeté par des aviateurs lorsque ce matériel sera saisi à la suite de ladite déclaration . Une récompense sera également accordée à celui qui s'assurera de la personne d'un militaire ou d'un agent ennemi ou qui, par son attitude, aidera à les appréhender.

Der Militaerbefehlshaber
in Frankreich

 

 

 

 

Informations complémentaires:

 

http://www.conscript-heroes.com/escapelines/index.htm

 

 

 
     

 

Accueil     Rapports d'évasion     Articles     Recherche historique     Contact     Liens externes
     Conditions générales     Politique de confidentialité

Home     Historical Research POW     Escape Reports     Contact     External Links     Terms and Conditions     Privacy Policy


Copyright © 2010-2015 http://www.seconde-guerre-mondiale.com, Tous droits réservés, All Rights Reserved